[Focus] - La sécheresse a fait ressurgir dernièrement d'étonnantes traces du passé 

Rédigé le 24/08/2022


La sécheresse a fait ressurgir dernièrement d'étonnantes traces du passé ! La canicule qui s'est abattu sur la planète et le manque d'eau a entraîné la sécheresse des sols et de graves conséquences pour notre environnement et la biodivertsité, mais les niveaux d'eau exceptionnellement bas dans diverses parties du monde ont mis à jour des vestiges aussi inattendus qu'insolites...

On a beaucoup entendu parlé des fameuses Pierres de la faim, ces grosses pierres qui n'apparaissent que lorsque les fleuves et cours d'eau s’assèchent. Les plus anciennes datant du Xve siècle agissent comme un signal d'alerte d’appauvrissement des récoltes et présages de famines, elles portent généralement les dates des grandes sécheresses ou sont liées à des périodes de disette comme la pierre qui a refait surface en république Tchèque avec son inquiétant message prophétique : « Si tu me vois, pleure »





En Hongrie, près de Vamosszabadi, c'est l'épave d'un navire qui a coulé pendant la Seconde Guerre mondiale qui a été révélée par le niveau d'eau exceptionnellement bas du Danube le 17 août dernier.






En Espagne, la vieille ville d'Aceredo, en Galice, engloutie sous les eaux du réservoir de Lindoso dans les années 1990 vient de ressurgir du passé.  Quelques 70 maisons aux murs encore debout pour certaines, figées dans le passé...





Au Texas, la sécheresse vient de mettre à jour des traces très bien conservées de pas de dinosaures dans une rivière asséchée. Probablement vieilles d'environ 113 millions d'années, elles étaient enfouies, remplies de sédiments et recouvertes d'eau et pourraient être les plus longues suites de pas de dinosaure jamais découvertes au monde !


Crédits photos 📸    EFE / EPA/ DPA /Maxppp

➡ ABONNEZ-VOUS à notre chaîne Youtube pour la news multimedia